Veuillez patienter s'il vous plait...

Loading

CODE PROMOTION : NEW10 soit -10% SUR LES NOUVELLES COLLECTIONS JUSQU'AU 7/10/2018

Paiement sécurisé
3D Secure

Livraison en 2 jours ouvrés
avec la poste

Satisfait ou
remboursé

Botty

L'analyse de la chaussure

La structure de la chaussure

Le contrefort

Le contrefort est un des éléments essentiels de la construction d'une chaussure. Il forme le moule de l'emboitage. Un contrefort prolongé en cambrure augmentera la qualité du chaussant. Il empêche le pied de dévier en le maintenant dans l'axe de la marche et permet ainsi d'éviter que la tige ne s'affaisse. Le contrefort doit à l'usage épouser la forme du talon.

Le bout dur

Le bout dur protège les orteils des chocs, évite les traumatismes, crée un espace qui permet le décollement des orteils, évite les déformations de la chaussure.

La semelle

La semelle doit être ferme pour l'attaque du talon au sol et pour assurer une bonne dynamique, être résistante en gomme pour assurer une bonne étanchéité par tous les temps , bien adhérer au sol et souple à la fois.

Le cambrion

Le cambrion situé en cambrure est dans la majorité des cas une pièce rigide en métal. La qualité des matières et le procédé de fixation du talon doit garantir une bonne résistance à la torsion.

La première de montage

La première en cuir procure toujours une sensation de confort. A l'usage,l'empreinte du pied s'imprimera à sa surface. Elle absorbera l'humidité dégagée par la transpiration.

La première de propreté

On utilise de préférence une peausserie pleine fleur qui à la particularité d'absorber l'humidité dégagée par le pied.

La tige

La tige est un ensemble de levées de peaux assemblées par des coutures, formant la partie supérieure de la chaussure. la tige sera ensuite montée sur une forme et collée ou cousue à une semelle.

La couture

Le réglage de la tension des fils doit être bien équilibré pour que le noeud des points se place au milieu des matières. Un serrage trop fort du fil dessus laisserait apparaître les noeuds de la couture à la surface côté peausserie, à l'inverse un serrage trop fort du fil dessous laisserait apparaître des noeuds de la coutures à la surface côté doublure.

La méthode de fabrication.

La forme

La forme est la naissance de la chaussure. c'est le volume de la forme sur laquelle est montée la chaussure qui définit le chaussant. On ne peut pas dissocier la forme du chaussant. Chaque forme est adaptée à une morphologie spécifique. On réalise une forme en fonction d'un modèle de chaussure désiré. Le patron doit être en parfaite adéquation avec le profil de la forme. En effet, les pièces de la tige sont mises au point sur la forme et reproduites à plat. la forme se détermine par sa pointure ,son volume, sa hauteur de talon, son relevage et son cintrage. l'équilibre de la chaussure est fondé sur la hauteur de talon et le relevage de la semelle. Au niveau de l'avant-pied, la forme doit être suffisamment large pour permettre un étalement des métatarsiens sans contrainte et une libre mobilité des orteils. Il faut prévoir pour les enfants une marge de croissance qui permette un bon développement du pied.

L'emboîtage

L'emboîtage est l'un des éléments les plus important du chaussant. C'est l'axe de pilotage de l'avant-pied. Il contient la masse osseuse du calcanéum. Sur sa base à fondation rigide est fixé le talon. La différence de chaussant des formes se voit surtout au niveau du profil d'emboîtage qui doit suivre le contour de l'arrière-pied, sans laisser de vide sur les côtés, pour bien maintenir le talon sans blesser l'arrière du talon ; mais aussi par la différence de largeur de cambrure. L'assise de la chaussure, à cet endroit, doit contenir le talon. La profondeur de l'emboîtage est un élément important du chaussant. La hauteur latérale des quartiers ne doit pas heurter les chevilles. Le pied sortira plus à l'arrière d'un soulier à semelle épaisse et rigide. En effet, une semelle fine permet un meilleur déroulement du pied sur le sol. Un pied mal emboîté, insuffisamment maintenu, c'est un pas qui va de travers d'où une fatigue supplémentaire.

La cambrure

Le soutien de la voûte plantaire permet de rééquilibrer la charge du corps entre les points d'appui naturels du pied pour un type de pied plus ou moins creux. Certaines chaussures sont équipées d'une première montante en cambrure, destinée à renforcer le soutien de la voûte plantaire. Le prolongement du contrefort à l'intérieur du pied soutient la cambrure.

L'avant-pied

Il faut prendre en compte la morphologie des orteils, leur étalement . A l'usage, le pied se rapprochera naturellement du bout de la chaussure et il faut laisser une marge . Le volume en épaisseur doit permettre en hauteur un débattement du gros orteil et un étalement des orteils sans contraintes.

Les matières

Les cuirs sont soient de la peau lisse ou vernie de la peau grasse ou grainée, ou velours comme le nubuck ou la croute.
(Documents et formations M Alain Madec)

Rejoignez-nous sur
FACEBOOK

So Colissimo - Mondial Relay
Copyright © 2015 Botty.fr Tous droits réservés.